Faites un don

Diagnostic

Le diagnostic précoce de la maladie d'Alzheimer est crucial pour plusieurs raisons.

Soutenez-nous

En soutenant la Fondation Recherche Alzheimer, vous contribuez au financement de la recherche scientifique belge pour prévenir, traiter et guérir la maladie d'Alzheimer et les maladies apparentées.

L'importance du diagnostic précoce

Tout d'abord, il permet aux patients et à leurs proches de mieux comprendre la nature de la maladie, de planifier les soins à long terme et de prendre des décisions importantes sur le mode de vie. De plus, un diagnostic précoce peut ouvrir la porte à un traitement et à une intervention plus efficaces, qui peuvent ralentir la progression de la maladie et améliorer la qualité de vie du patient.
Il est doncessentiel d’être attentif à une éventuelle répétition anormale des problèmes mentionnés dans notre rubriques « symptômes ».

En cas de doutes, votre médecin est la première personne à contacter. Si celui-ci suspecte une démence, il pourra vous adresser à un centre de la mémoire ou un médecin spécialiste.
Lorsque vous rencontrerez un médecin ou une infirmière, ils vous interrogeront sur vos symptômes et sur la façon dont ceux-ci vous affectent. Le corps médical peut également s'entretenir avec votre partenaire ou une personne proche de vous au sujet de vos symptômes. On vous posera des questions sur votre mémoire et on vous fera peut-être passer un examen physique. Il existe également une série de tests de mémoire que vous pourriez avoir à effectuer au cours de votre évaluation. Comme la démence s'aggrave avec le temps, les tests peuvent être répétés pour voir s'il y a eu des changements.
D'autres tests peuvent aider à diagnostiquer le type de démence dont une personne est atteinte.

Il peut s'agir de :

– Imagerie du cerveau : cet examen est un moyen précieux pouvant déterminer la cause de la démence.
– Examen en laboratoire : une analyse de sang peut révéler une série de symptômes à l’origine des diverses formes de démence, ou des symptômes similaires ou aggravants, tels que : infections, thyroïde, carence en vitamines, etc. De plus, l’analyse du liquide céphalorachidien prélevé par ponction lombaire peut également orienter le diagnostic.
– Examens complémentaires : dans certains cas, des examens complémentaires s’avèrent nécessaires. Cela peut aller de l’électro-encéphalogramme (EEG) à l’imagerie cérébrale utilisant des marqueurs capables de mettre en évidence des lésions caractéristiques, ou tout autre examen mené par un neurologue ou un psychiatre.

Tous ces tests aideront un médecin spécialiste à déterminer la cause probable des problèmes de mémoire d'une personne.

Pour en savoir plus sur la maladie d'Alzheimer, n'hésitez pas à commander notre brochure informative gratuite ici.

L'impact de votre soutien

Découvrez les projets soutenus grâce à vous.

Actu à l'honneurRecherche

Recherche

Recherche

Actu à l'honneurRecherche

Les solutions approchent grâce à vous !

Grâce à votre soutien, nous pouvons allouer cette année la somme remarquable de 4.400.000 à la recherche sur les maladies de type Alzheimer. Au total, ce sont 21 projets de recherche qui sont financés grâce à vos dons.

Nous vous en remercions sincèrement.